Create issue ticket

92 Causes possibles pour Paralysie périodique

  • Maladie de Basedow

    . • On eut aussi observer des « pseudo-paralysies périodiques thyrotoxiques » qui débutent entre 20 et 40 ans et sont plus fréquentes chez les asiatiques et les hommes.[pourquoidocteur.fr]

  • Hyperthyroïdie

    11 octobre 2018 La relation entre le stress et l’hyperthyroïdie est extrêmement significative. Nous sous-estimons souvent l’impact que les états de stress chronique peuvent avoir sur notre santé. Le cortisol, l’hormone associée à ces états d’hyperactivité et d’hypervigilance, finit par altérer la fonction de la[…][nospensees.fr]

  • Maladie d'Addison

    La maladie d'Addison, ou insuffisance surrénalienne chronique primaire, est une maladie endocrinienne rare caractérisée par le défaut de sécrétion des hormones produites par les glandes surrénales : glucocorticoïdes (cortisol) et minéralocorticoïdes (aldostérone). Le terme « primaire » signifie que la maladie est en[…][fr.wikipedia.org]

  • Syndrome du QT long

    Le syndrome du QT long est un syndrome phénotypiquement et génétiquement hétérogène qui se caractérise par un allongement de l'intervalle QT sur l'électrocardiogramme de surface associé à un risque élevé de torsades de pointe ou de fibrillation ventriculaire pouvant entraîner syncope et mort subite. Des[…][fr.wikipedia.org]

  • Paralysie périodique thyrotoxique

    La PPT est une des causes de paralysie périodique.[fr.wikipedia.org] La paralysie périodique thyrotoxique (PPT) est une maladie génétique qui se traduit par des accès temporaires de paralysie.[fr.wikipedia.org] La PPT se distingue des autres formes de paralysie périodique (en particulier la paralysie périodique hypokaliémique familiale) par des dosages thyroïdiens anormaux.[fr.wikipedia.org]

  • Paralysie périodique familiale

    Les symptômes d'une paralysie périodique peuvent être provoqués par une hyperthyroïdie et la maladie est alors appelée paralysie périodique thyrotoxique.[fr.wikipedia.org] Les paralysies périodiques sont un groupe de maladies génétiques rares qui conduisent à une faiblesse musculaire ou une paralysie (rarement la mort) à partir de facteurs déclenchant[fr.wikipedia.org] Les différentes paralysies périodiques sont des myopathies autosomiques dominantes avec une pénétrance très variable, conduisant à toute une gamme de phénotypes familiaux[fr.wikipedia.org]

  • Paralysie périodique

    Les symptômes d'une paralysie périodique peuvent être provoqués par une hyperthyroïdie et la maladie est alors appelée paralysie périodique thyrotoxique.[fr.wikipedia.org] Les paralysies périodiques sont un groupe de maladies génétiques rares qui conduisent à une faiblesse musculaire ou une paralysie (rarement la mort) à partir de facteurs déclenchant[fr.wikipedia.org] Les différentes paralysies périodiques sont des myopathies autosomiques dominantes avec une pénétrance très variable, conduisant à toute une gamme de phénotypes familiaux[fr.wikipedia.org]

  • Paralysie périodique hyperkaliémique

    Les symptômes d'une paralysie périodique peuvent être provoqués par une hyperthyroïdie et la maladie est alors appelée paralysie périodique thyrotoxique.[fr.wikipedia.org] Paralysie périodique, Paralysie périodique hypokaliémique, Paralysie périodique hyperkaliémique 29-12-2010, par Dr MOMBLANO Patricia Voir Myopathies Voir Myotonies Problèmes[xn--anesthsie-et-maladies-rares-goc.com] Urgence (2017) 7:392-393 Paralysie périodique thyrotoxique Thyrotoxic Periodic Paralysi 1 Université de Luxembourg, 162a avenue de la Faïencerie, 1511 Luxembourg 2 Service[afmu.revuesonline.com]

  • Syndrome d'Andersen-Tawil

    […] de l’anhydrase carbonique comme dans les autres formes de paralysie périodique.[academie-medecine.fr] Cette personne qui présentait les manifestations caractéristiques du syndrome d’Andersen-Tawil (paralysie périodique, anomalie du rythme cardiaque et caractère dystrophique[afm-telethon.fr] Depuis 1971, il est reconnu comme une entité distincte des autres formes de paralysies périodiques.[myobase.org]

  • Syndrome de Conn

    Le syndrome de Conn ou hyperaldostéronisme primaire est un syndrome décrit en 1955 par Jerome Conn, dans lequel le taux d'aldostérone est anormalement élevé par un excès de sécrétion. Le syndrome de Conn peut être dû à : une tumeur bénigne de la cortico-surrénale (adénome de Conn) que l'on retrouve dans deux[…][fr.wikipedia.org]

Symptômes supplémentaires

Symptômes similaires