Create issue ticket

46 Causes possibles pour Régression neurologique

  • Carence en vitamine B12

    Par contre, elle n’est pas dépourvue de dangers compte tenu de la lenteur de régression de certains symptômes, notamment neurologiques. 11 Chaque méthode comporte ses inconvénients[revmed.ch]

  • Syndrome de Rett

    […] ralentissement de la croissance du périmètre crânien. • Le stade 2 correspond à une régression neurologique rapide entre 1 et 4 ans avec apparition de stéréotypies et régression[em-consulte.com] Entre 1 et 4 ans, le stade de régression neurologique rapide marquée par la perte de l’utilisation volontaire des mains et un retrait social notable.[perce-neige.org] […] marquée accompagnée par un ensemble de signes neurologiques.[fondationlejeune.org]

  • Thrombose veineuse cérébrale

    Régression de la céphalée Disparition des crises Récupération des déficits Continuer AVK Aggravation neurologique ou coma Imagerie à répétition Pas ou effet de masse léger[slideplayer.fr] -Céphalées , nausées, vomissements -HTIC isolé : œdème papillaire /- VI -déficit neurologique focal -Convulsions. -Troubles de la conscience, encéphalopathie.[radeos.org] […] à J5 tel que Régression de la céphalée Disparition des crises ,Récupération des déficits, dans ce cas On continue l’ AVK Dans le cas contraire ou il y a aggravation de l’[slideplayer.fr]

  • Accident vasculaire cérébral

    Si des traitements sont efficaces et permettent une régression des symptômes, certains patients voient leurs troubles neurologiques s’aggraver via un phénomène imprévisible[frm.org]

  • Maladie de Niemann-Pick de type C

    Ils sont peu caractéristiques et consistent en une régression neurologique progressive avec atteinte pyramidale bilatérale. Les convulsions sont exceptionnelles.[medecine-des-arts.com] (régression psychomotrice progressive), une tache rouge cerise au fond d’œil, généralement une détérioration très rapide aboutissant au décès entre l’âge de 2 et 3 ans.[vml-asso.org] Puis vers l'âge de 6 à 10 mois, - des signes neurologiques se manifestent avec une hypotonie et une régression psychomotrice, - la peau présente une coloration jaunâtre, -[sante-guerir.notrefamille.com]

  • Épilepsie myoclonique progressive de type 3

    Inversement, dans les autres maladies, la régression psychomotrice et neurologique est globalement plus marquée et le pronostic plus sévère, bien qu’il existe de grandes différences[neurologie.jle.test.doloforge.com]

  • Occlusion de l'artère cérébrale antérieure

    La régression des signes au bout de quelques minutes ne doit en aucun cas rassurer : les déficits neurologiques soudains régressant rapidement portent le nom d’accident ischémique[inserm.fr]

  • Occlusion de l'artère cérébelleuse inférieure postérieure

    […] et niveau de vigilance, et apprécier son évolution (régression spontanée, stabilité ou aggravation) et la présence de signes de gravité ; l’état artériel et cardiaque : rechercher[medix.free.fr] […] présumée de la lésion (côté ; circulation antérieure versus postérieure ; cortical versus profond ; éventuellement territoire artériel présumé) ; l’intensité du déficit neurologique[medix.free.fr]

  • Infarctus du myocarde postérieur

    Parfois il peut s’agir d’une aggravation secondaire ou d’une régression de la symptomatologie.[campus.neurochirurgie.fr] […] quelques minutes, brutalement : 1 - de céphalées, vomissements 2 - d’une perte de connaissance, parfois une obnubilation, un coma 3 - de crises convulsives 4 - d’un déficit neurologique[campus.neurochirurgie.fr]

  • Infarctus du tronc cérébral

    ), de situer la lésion (Tableau 3), de prédire son étendue et un territoire vasculaire, de vérifier la persistance du déficit neurologique ou au contraire sa régression spontanée[academie-medecine.fr] La régression des signes au bout de quelques minutes ne doit en aucun cas rassurer : les déficits neurologiques soudains régressant rapidement portent le nom d’accident ischémique[inserm.fr] […] en voie de régression ; déficit neurologique mineur tel que déficit sensitif isolé, ataxie isolée, dysarthrie isolée ou déficit moteur minime ; antécédent d’hémorragie intracrânienne[academie-medecine.fr]

Symptômes supplémentaires